Interprétation

Découvrez en compagnie des guides-interprètes, l’œuvre de John Le Boutillier qui s’étend sur près de quarante ans et revêt une multitude d’aspects. Nos guides, vêtus de costumes d’époque, sauront à coup sûr vous plonger au cœur de l’histoire fascinante de John Le Boutillier et du développement de la Gaspésie. 

Exposition Portraits de famille :

Retrace la généalogie descendante de John Le Boutillier et présente une série de photographies associées à cette grande lignée. Des objets significatifs issus de collections privées, ou acquis pour la circonstance, illustrent, en traversant différentes époques, la pérennité de cette famille. Une exposition à découvrir dans un environnement exceptionnel !  

Exposition Passeurs de mémoire :  

Passeur de mémoire est une exposition extérieure qui met en valeur le bâtiment pour, d’une part, renforcer son caractère patrimonial en précisant certaines de ses particularités architecturales comme sa situation, sa dimension, ses larmiers, ses lucarnes et sa fenestration comme composantes esthétiques qui attestent de l’opulence du personnage John Le Boutillier.  D’autre part, un jardin a été aménagéintégrant l’idée de la ferme modèle si importante dans l’échelle de valeurs de John Le Boutillier le politicien, instaurée sous sa gouverne pour inciter les pêcheurs à développer leur autonomie.  

Le » jardin des passeur.e.s de mémoire » fait écho aux thématiques présentées dans l’exposition intérieure, celles-ci étant principalement axées sur la vie domestique, le monde des affaires, le rayonnement de l’entreprise et la généalogie de la famille Le Boutillier.  Le jardin joue donc un rôle complémentaire à l’exposition intérieure.  

Ce sentier permet d’illustrer certains sous-thèmes traités durant la visite à l’intérieur, comme par exemple, la vie domestique. Il amène le visiteur un peu plus loin, dans le temps comme dans l’espace de la connaissance, des sens et des émotions. Il permet au visiteur de contextualiser davantage les conditions de vie des habitants du manoir, gérant, domestiques, et parfois, les membres de la famille de John Le Boutillier.  

Portraits vivants :

« Portraits vivants », ce sont des installations numériques communes aux 5 musées gaspésiens. Dans chaque musée sont installés des écrans affichant des portraits qui se fondent dans le décor à travers de vrais cadres. À première vue, il s’agit d’une simple série de tableaux statiques. Toutefois, lorsqu’on appuie sur la plaque pour actionner la vidéo, les personnages se mettent à bouger et à interagir entre eux ; ils se déplacent même d’un écran à l’autre. C’est là une façon ludique et moderne de raconter l’histoire de la Gaspésie. Le visiteur peut choisir de visionner le récit en français ou en anglais.

Les installations numériques présentent chacune le récit d’une figure historique, pour un total de 5 installations différentes : l’explorateur Jacques Cartier (Musée de la Gaspésie), l’archéologue Pierre Nadon (Parc du Bourg de Pabos), l’Acadienne Marguerite Bujold (Musée acadien du Québec), l’homme d’affaires Charles Robin (Site historique du Banc-de-pêche-de-Paspébiac) et le commerçant John Le Boutillier (Manoir Le Boutillier).